BLOC NOTES - 03/08/2017

- Mise en ligne du magazine de la Fondation, "Regards" n°20 de juillet-août 2017

- Mise en ligne de l’article "Les prothèses de membre supérieur : actualités" de Philippe Talbot, responsable technique du centre d'appareillage Villiers Saint Denis, rubrique Actualité et communication – les publications médicales
En savoir +

- Institut de formation en masso-kinésithérapie La Musse :

. 100% DE REUSSITE pour la 1ère promotion d'étudiants - En savoir +

. les résultats des admissions par passerelle sont en ligne - En savoir +

. l'institut est autorisé à ouvrir 30 places supplémentaires en septembre 2017
En savoir +

- Institut de formation en ergothérapie La Musse :

. 21 nouveaux diplômés - En savoir +

. les résultats du concours d'entrée à l'institut de formation en ergothérapie La Musse 2017 sont en ligne - En savoir +

. le classement des candidats hors concours à l'institut de formation en ergothérapie La Musse est en ligne - En savoir +

- PEPS - prise en charge des enfants et adolescents en surpoids : le programme proposé par l’hôpital La Musse – En savoir +

- LRS, la nouvelle identité visuelle de la Fondation La Renaissance Sanitaire
En savoir +

- Le simulateur de conduite automobile installé à l'hôpital Villiers Saint Denis, grâce au soutien de l’Action sociale des institutions de retraite complémentaire du groupe Klésia, a été inauguré le 11 avril 2017

Lire le communiqué

Lire l’article publié dans le magazine Regards

Pour en savoir plus sur les simulateurs de conduite équipant les hôpitaux La Musse et Villiers Saint Denis

- Plateforme d’accompagnement et de répit des aidants Villiers Saint Denis : pour en savoir plus sur l’action de la plateforme, le programme du Café des aidants® ainsi que l’accompagnement proposé aux proches aidants dans le cadre de parenthèses « bien-être » - « sport - santé » et « créativité » : (cliquez ici)

- L’hôpital Villiers Saint Denis certifié, avec une seule recommandation, par la Haute Autorité de santé - En savoir +

- Campagne d'appel à la générosité du public : par vos dons, vous pouvez nous aider à améliorer l'accueil des patients et résidents atteints de la maladie d’Alzheimer, la prise en charge en soins palliatifs et la réadaptation de patients handicapés grâce à des activités sportives
Formulaire de dons - cliquez ici

- Retrouvez toutes nos publications médicales dans la rubrique Actualité et communication - En savoir +

Dernière mise à jour le 26 septembre 2016

 

 

Du sanatorium aux défis du futur, La Renaissance Sanitaire, une fondation hospitalière.
Roger LEROY.

 
 

 

" La fondation La Renaissance Sanitaire créée il y a plus de soixante quinze ans pour participer à l’armement contre la tuberculose par la création de sanatoriums devra dès sa vingtième année s’interroger sur son devenir, la cure sanatoriale étant remplacée, et avec grande efficacité, par de nouveaux médicaments.

Elle s’adapte alors à d’autres spécialitésmédicales et s’y adaptera en permanence prenant les initiatives et les mesures nécessaires.

Un voyage, au fil des années, à l’intérieur d’une entreprise privée qui exerce dans le domaine de la santé, sans but lucratif, permet de découvrir un mode de fonctionnement, les affres et les satisfactions des décideurs, un état d’esprit, une volonté d’action prenant en compte les nécessités qui se dessinent en santé publique. "

Si vous êtes intéressé par l’histoire de La Renaissance Sanitaire, vous pouvez commander cet ouvrage au prix de 15 euros (+ frais de port de 3 euros).

L'ouvrage vous sera envoyé dès réception de votre chèque (à l’ordre de La Renaissance Sanitaire) à l'adresse suivante :

La Renaissance Sanitaire, 4, rue Georges Picquart - 75017 Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


Bannière faire un don Bannière faire un don

L'histoire

La création

1928 Dans les années 20 et 30, la France est confrontée à un important problème de santé publique : la tuberculose qui fait des ravages au sein de la population (mortalité de 140 pour 100 000 habitants).
Le problème est aggravé par un équipement notoirement insuffisant à Paris et en banlieue parisienne.

  Almire BRETEAU, Médecin et Sénateur de la Sarthe, qui a lui même perdu deux enfants atteints de tuberculose, se bat à la Commission de l'hygiène, de l'assurance, de l'assistance et de la prévoyance sociale du Sénat, pour une action massive des Pouvoirs Publics en direction de la santé populaire.

Il fonde La Renaissance Sanitaire, pour la création de sanatoriums dont l'insuffisance fait cruellement défaut, en les destinant plus particulièrement aux classes défavorisées de la région parisienne. Le Ministère du Travail conseille aux dirigeants de la Fondation La Renaissance Sanitaire de se rapprocher du mouvement mutualiste lequel aura, dès octobre 1928, 4 représentants au Conseil d'Administration. A partir de 1930, la Mutualité aura statutairement la majorité des sièges.

1930 Les premiers pavillons du sanatorium de Villiers Saint Denis (Aisne) ouvrent leurs portes, avec une capacité de 742 lits réservés aux hommes.

1932 Le sanatorium de La Musse (Eure), l'un des plus importants de France, ouvre ses portes avec 830 lits réservés aux femmes.

La reconversion

La thérapeutique antituberculeuse a progressé à grands pas. A l'aube des années soixante, la mortalité tuberculeuse est tombée à 21 pour 100 000 habitants. Le traitement de la maladie, grâce aux antibiotiques, fait de moins en moins appel à la cure sanatoriale. Le nombre de lits devient supérieur aux besoins.

La Fondation La Renaissance Sanitaire avec ses deux établissements de Villiers Saint Denis et La Musse engage dès cette époque les réflexions et l'action nécessaires pour leur reconversion, laquelle s'étalera jusqu'au milieu des années soixante dix. Cette transformation est complétée avec la participation au service public hospitalier accordée par décret du 3 novembre 1976.

Le domaine médical couvert par la Fondation s'étendra ainsi des soins intensifs de cardiologie et de pneumologie, aux soins de suite et de réadaptation aujourd'hui.

Cette évolution technologique s'accompagne d'une mutation de l'origine géographiques des patients : de Paris à l'origine, le recrutement des patients est de plus en plus loco-régional ; chaque établissement est plus particulièrement à la disposition des malades de sa région.

Le développement : les activités médico-sociales

Ayant assis sa notoriété dans le paysage sanitaire, la Fondation développe aujourd'hui des activités médico-sociales indispensables à l'offre hospitalière pour répondre aux impératifs de continuum de la prise en charge.

Le service d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) est opérationnel depuis 2007 sur le site de La Musse. Il a été labellisé service ressources pour le département de l'Eure en 2015. Une maison d'accueil spécialisée complète depuis 2016 le dispositif consacré aux personnes "traumatisés crâniens".

L'accueil de jour Alzheimer a été ouvert en 2011 à Villiers Saint Denis et renforcé, depuis, par une plateforme d'accompagnement et de répit pour les aidants.

D'autres projets sont portés par les établissements pour décloisonner les activités sanitaires et médico-sociales.

La formation

Afin de relever les défis des décennies à venir en soins de suite et de réadaptation, la Fondation a créé en 2013, en partenariat avec le Conseil Régional de Haute Normandie, l'institut de formation en ergothérapie La Musse (IFELM) sur le site de l'hôpital La Musse et en 2014, l'institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMKLM) installé sur le même site. Des projets similaires existent sur le site de Villiers Saint Denis.


Fondation hospitalière La Renaissance Sanitaire 4, rue Georges Picquart - 75017 Paris     Tél. : 01 43 26 77 04
© La Renaissance Sanitaire - Mentions légales - Webmestre - Contact