ESPrévE - Equipe spécialisée de prévention inter EHPAD
1, rue Victor et Louise Monfort
02310 Villiers Saint Denis

ESPREVE@hlrs-villiers.net

Equipe spécialisée de prévention inter-EHPAD - ESPrévE

L’ESPrévE, portée par l’accueil de jour Alzheimer Villiers Saint Denis et l’EHPAD Saint Lazare Soissons (rattaché au centre hospitalier de Soissons) est une équipe pluridisciplinaire mobile, amenée à intervenir sur les territoires Aisne centre et Aisne sud, afin de soutenir les personnels d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) pour la mise en place d’actions de prévention auprès des résidents.

Créée, après des appels à candidature, à la suite des orientations nationales (Stratégie nationale de santé 2018-2022 et Feuille de route grand âge et autonomie), l’ESPrévE est un dispositif expérimental d’une durée de trois ans, piloté et financé par l’agence régionale de santé des Hauts de France. Il a pour objectif stratégique, l’amélioration de l’état de santé, de la qualité de vie et du niveau de prise en soins des résidents en EHPAD.

L’équipe spécialisée :

  • soutient et accompagne les équipes des EHPAD dans la mise en œuvre d’une démarche globale de prévention dans le cadre de leur projet d’établissement ;
  • contribue au développement de la prévention individuelle et collective en aidant les professionnels des EHPAD à se former, développer des actions, organiser la surveillance et savoir anticiper les risques individuels des résidents ;
  • intervient pour prévenir l’aggravation des conséquences des maladies sur les actes de la vie quotidienne. et, par conséquent, sur l’état de santé général des résidents.

Les risques prioritaires ciblés sont :

  • la chute / la mobilité ;
  • la dénutrition / les troubles de la déglutition ;
  • la douleur ;
  • l’ostéoporose/ la sarcopénie (diminution de la masse et la force musculaires) ;
  • les complications liées à la maladie de Parkinson ou à des syndromes apparentés.

L’équipe est constituée d’un diététicien, d’un ergothérapeute coordinateur et d’un éducateur d’activité physique adaptée, c’est-à-dire des compétences souvent insuffisamment disponibles en EHPAD. Elle vient en appui des professionnels des EHPAD sans intervenir directement auprès des résidents.