Responsabilité sociétale d'entreprise (RSE)

La fondation La Renaissance Sanitaire (LRS), d’utilité publique depuis 1928 et dont les établissements sont reconnus d’intérêt collectif, intègre une politique de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) dans sa stratégie et sa gestion, déclinée aux niveaux social, sociétal, économique, environnemental et climatique.

Au niveau social

Formation

Les établissements LRS ont mis en place des dispositifs d’évaluation des qualifications et des compétences ainsi que de formation : gestion des emplois et des parcours professionnels, plan annuel de formation, etc.. Les salariés y sont sensibilisés.

Concernant la formation, LRS est particulièrement impliquée avec ses 3 instituts de formation paramédicale d’enseignement supérieur : ergothérapie, masso-kinésithérapie et audioprothésistes (instituts de formation La Musse).

L’hôpital La Musse est également agréé pour proposer des formations à un public externe.

Chaque établissement LRS s’attache, par ailleurs, à développer le tutorat et les formations en interne réalisées par ses propres salariés compétents.

Conditions de travail

LRS met en place continuellement des dispositifs :

  • de prévention des risques professionnels (risques psychosociaux et troubles musculosquelettiques en particulier) ;
  • de préservation de la santé de ses salariés et de protection sociale ;
  • de promotion de la qualité de vie au travail (droits à la déconnexion, télétravail, etc.) et d’une bonne articulation entre la vie professionnelle et les responsabilités familiales ;
  • de promotion de mode de déplacements « développement durable » ;
  • de lutte contre toute forme de discrimination, d’inégalité professionnelle entre les femmes et les hommes ainsi que d’agissements sexistes (désignation de référents, etc.) ;
  • de développement de l’emploi des personnes en situation de handicap ;
  • de gestion des fins de carrières ;
  • etc.

Partage des résultats

LRS a mis en place un dispositif d’intéressement pour ses salariés.

Au niveau sociétal et économique

LRS associe à ses prestations, une politique RSE : transparence relative aux circuits et à l’origine des fournitures et matériels utilisés, application de critères sociaux et environnementaux dans le choix des prestations des fournisseurs et sous-traitants ainsi que des investissements et placements.

LRS participe à de nombreuses actions citoyennes (Octobre Rose, Téléthon, Journée mondiale Alzheimer, Journée nationale des aidants, etc.) et de solidarité internationale (équipement de l’hôpital central d’Hué au Vietnam).

Le bénévolat est aussi au cœur de son action. Son conseil d’administration est composé d’administrateurs bénévoles très impliqués. Les établissements LRS constituent un lieu privilégié où s’exprime la solidarité entre les personnels, les bénévoles et les usagers. Les associations de bénévoles inscrivent leur action spécifique auprès des patients, résidents et personnes accompagnées dans les projets des établissements sanitaires et médico-sociaux LRS afin de prendre compte l’usager dans sa totalité.

LRS est attentive au travail en réseaux et filières, créateurs de passerelles, de partage des expériences et de valorisation d’engagements à fort impact social et citoyen.

Au niveau environnemental et climatique

Environnement

LRS s’attache à réduire son empreinte environnementale.

Les principales actions entreprises sont :

  • la mesure de l’impact environnemental de ses activités : audit énergétique, bilan des gaz à effet de serre, etc. ;
  • la réduction des émissions de gaz à effet de serre : gestion du chauffage et de la production d’eau chaude sanitaire, calorifugeage et isolation des équipements et des bâtiments, flotte de véhicule électrique ou hybride, covoiturage, etc. ;
  • la réduction des émissions d’autres substances polluantes : action de prévention de pollution médicamenteuse des eaux usées, etc. ;
  • la gestion économe des ressources (matières premières, eau, électricité) : éclairage par LED, panneaux photovoltaïques, etc. ;
  • la réduction de l’empreinte carbone liée au numérique : sensibilisation aux bonnes pratiques pour tous les équipements, etc. ;
  • le recours aux ressources alternatives et l’utilisation de produits recyclés : flotte de vélos pour les déplacements sur les sites hospitaliers, achat d’autres matériel d’occasions, etc. ;
  • le tri, le recyclage et la valorisation des déchets ;
  • la protection de la biodiversité et des écosystèmes : préservation de la faune et la flore des parcs des sites hospitaliers, partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux en particulier pour la préservation des nids d’hirondelles lors de travaux de rénovation des pavillons d’hospitalisation, soins et respect des animaux intervenant lors de prise en charge de médiation thérapeutique animale (15 chevaux et poneys du centre d’équithérapie La Musse, chiens intervenant à l’hôpital LRS Coulommiers en soins de suite et de réadaptation addictologie ou la maison d’accueil spécialisée La Musse) ;
  • la réalisation de services respectueux de l’environnement tout au long de leur cycle de vie : télésurveillance – télémédecine – télé réadaptation limitant les déplacements des patients et un éventuel impact environnemental, etc. ;
  • des investissements, en rénovation et construction de bâtiments neufs, répondant aux normes de qualité environnementale.

Climat

LRS évalue son exposition aux risques physiques du changement climatique résultant des dommages directement causés par les phénomènes météorologiques et climatiques.

Elle est en particulier attentive à :

  • l’augmentation tendancielle des températures ;
  • la vulnérabilité de ses établissements de santé, médico-sociaux et de formation, recevant du public, face à l’augmentation de la fréquence et de la gravité d’événements climatiques extrêmes (sécheresses, inondations, ouragans, tempêtes) pouvant avoir un impact sur le bâti et les parcs hospitaliers ;
  • sa vulnérabilité au stress hydrique (activité consommatrice d’eau) ; deux de ses principaux sites hospitaliers (dont des parcs de 50 hectares avec une faune et une flore variées) sont approvisionnés en eau, pour leur exploitation, par des sources in situ ;
  • aux évolutions réglementaires, juridiques, technologiques et de marché correspondantes.

Les canicules ou la pollution, risques pour la santé et la prise en charge de nos patients et résidents, sont également un sujet de préoccupation.

LRS est convaincue de l’impact positif de la mise en œuvre de sa politique de RSE en matière de réduction des coûts, gain ou maintien de la compétitivité, de développement de nouveaux services, de gestion des risques, et d’adhésion des salariés et de l’ensemble des parties prenantes.