Maison d’accueil spécialisée La Musse : des ateliers Art et Handicap animés par la Compagnie Itinéraire Bis

Au sein de la maison d’accueil spécialisée (MAS) La Musse, où résident des personnes cérébrolésées, la compagnie ébroïcienne Itinéraire Bis a organisé un concert, en fin d’année dernière, avec les résidents, qui avaient participé à des ateliers musicaux, quelques mois auparavant, au studio de la compagnie.

Cette initiative, très appréciée, sera prolongée en 2022 par un projet d’atelier d’écriture de chansons.

La MAS La Musse

Au sein de la maison d'accueil spécialisée (MAS) La Musse où elles résident, des personnes cérébrolésées, souffrant de troubles du langage, de la mémoire et de l’initiative sont accompagnées et stimulées au travers d’activités thérapeutiques, artistiques et ludiques visant à les aider à retrouver les gestes de la vie quotidienne, reprendre confiance en elles, développer leur autonomie, leur bien-être et faciliter le lien social.

Les 14 résidents (12 à titre permanent et 2 en hébergement temporaire) ont ainsi suivi, en septembre et octobre 2021, des ateliers collectifs animés par la compagnie Itinéraire Bis.

La compagnie Itinéraire Bis

Cette compagnie ébroïcienne développe des actions artistiques auprès de multiples publics. Leurs objectifs sont de démocratiser et promouvoir la sensibilisation et la création musicale par l’expérimentation. Son point fort relève du savoir-faire de ses intervenants et de l’adaptation des instruments de musique utilisés, créations inspirées de diverses cultures permettant, à un public inexpérimenté, de s’éveiller à la musique.

Afin d’inscrire les résidents de la MAS dans ce type de découverte culturelle, des ateliers collectifs ont été mis en place, l’idée étant de vivre une expérience où le handicap n’est plus « organisateur » du quotidien et de vivre un moment où la dimension collective est forte, brisant le sentiment de solitude.

Les objectifs partagés par l'équipe de la MAS et la compagnie Itinéraire Bis pour améliorer le bien-être des résidents sont de :

  • faire découvrir des moyens d’expression favorisant le plaisir d’inventer, de créer ensemble, l’instrumentarium en liant expression individuelle et jeu collectif ;
  • stimuler les capacités de concentration, mémorisation, réflexion et d’imagination ;
  • solliciter les capacités d’échange et de relation ;
  • favoriser l’expression individuelle et l’estime de soi.

Des ateliers en studio

Afin d’accentuer le sentiment de s’évader du quotidien pour les résidents de la MAS, tous les ateliers se sont déroulés dans le studio de la compagnie Itinéraire Bis, au milieu des instruments éclairés par les spots, comme sur une scène. Ils ont été dirigés par François Cailliot (musicien et responsable du projet) et Manu Kluk (ingénieur du son).

Les instruments

La compagnie Itinéraire Bis a pour spécificité de créer ses propres instruments dans le cadre du programme « lutherie urbaine » (fabrication de son instrument à partir de matériaux naturels et de récupération). L’apport est riche grâce à la diversité sonore des nombreux instruments créés et celle du geste dans leur manipulation (taper, frotter, souffler, caresser, etc.). Certains instruments ont été adaptés aux différentes formes de handicap (exemple : moulins sonores, flutes à eau, etc.).

Un dispositif d’enregistrement a permis aux résidents d’écouter leurs productions musicales et d’en garder une trace mnésique.

Déroulement des ateliers

En début de séance, les artistes proposaient un rituel musical en jouant à la guitare des chansons comme « j’ai rendez-vous avec vous » de Georges Brassens ou celles mettant en scène la présentation des résidents par leur prénom. Ce moment d’accueil convivial était attendu par les résidents car il leur permettait d’échanger avec les artistes.

Chaque résident choisissait ensuite son instrument du jour et si besoin était accompagné par un professionnel de la MAS pour s’installer.

Ensuite, le processus de création débutait par l’exploration de l’instrument par le geste. Un geste produit un son, un autre son arrive et c’est le début de la création collective. Guidés par François Cailliot - chef d’orchestre (indiquant aux résidents s’ils devaient débuter, s’arrêter, jouer plus ou moins fort, avec plus ou moins de rythme) et enregistrés par Manu Kluk, les résidents pouvaient réécouter leurs productions dans un second temps. Réécoutés aussi la semaine suivante, les enregistrements permettaient si nécessaire de raviver les souvenirs.

 

Le bilan après 5 séances

La découverte du lieu et l’expérimentation musicale ont permis de développer une sensibilité et des compétences. La rencontre avec les artistes, les supports musicaux originaux et l’environnement de l’atelier ont manifestement engendré curiosité, envie et implication de la part des résidents. Sur les 12 d’entre eux accueillis à titre permanent, 11 ont assisté à l’ensemble des ateliers (ainsi que 2 en hébergement temporaire). Cette assiduité témoigne de leur satisfaction : « J’ai aimé découvrir un lieu nouveau », « j’ai aimé faire la rencontre de François et Manu ».  L'exploration musicale a permis de développer des rituels sécurisants pour les résidents, mais aussi d’aider à intégrer les prénoms des uns et des autres et au final de développer un sentiment de reconnaissance et d’appartenance au groupe. Un des résidents a pu l’exprimer clairement lors du bilan : « Merci aux artistes de nous accepter avec notre handicap ».

Les points positifs énoncés par les résidents sont multiples. La réminiscence de chansons connues, la découverte de nouvelles, la fédération autour d’un moment convivial et de partage ont généré un contexte émotionnel fort dans la rencontre humaine privilégiant l’adhésion et l’investissement.

La diversité des instruments proposés permet non seulement une adaptation au handicap de chacun, mais aussi au gré des envies. L’adaptabilité des instruments développe le pouvoir praxique : au-delà du geste du rythme, le résident s’intègre au groupe grâce aux sons qu’il émet, favorisant son pouvoir d’action et d’accomplissement.

Ce temps de création a permis de créer des souvenirs et des émotions. La mémoire affective est, dans ce contexte, privilégiée par les résidents leur permettant un échange, un support de discussion, et ce, malgré les troubles mnésiques.

Il a été observé un forte capacité d’adaptation sur le plan moteur : dans cet espace singulier - le studio artistique -, les résidents assimilent les consignes pour se mouvoir en étant vigilant dans leur déplacement, afin d’utiliser les instruments. Sur le plan attentionnel, ils ont démontré leurs facultés de concentration afin d'optimiser leurs productions. Des compétences transversales ont été observées, lors de guidances individuelles. L’initiation du regard et de l’écoute ont développé leur attention conjointe si difficile à réaliser dans le quotidien, créant une harmonie et une ambiance collectives propices à l’expression.

Les difficultés de mémoire sont cependant un frein entre deux séances nécessitant un rappel régulier des consignes et la répétition de nombreux rituels pour sécuriser les résidents. L’enregistrement des séances d’improvisations a permis à ces derniers de prendre conscience de leur création et de se les remémorer. Certains résidents ont exprimé de l’étonnement à l’écoute des productions et une certaine fierté.

Un concert dans les locaux de la MAS La Musse

La compagnie Itinéraire Bis a organisé un concert le 15 décembre dernier dans les locaux de la MAS, associant les résidents. Pour cet évènement, les familles et l’entourage des résidents ont été invités. Ce fut l’occasion de découvrir l’univers musical de François Cailliot, de reprendre, avec les résidents, quelques chansons rituelles des ateliers.

 

La suite

Les ateliers ont permis d’entrevoir des compétences émergentes que l’équipe de la MAS souhaite développer. Ce souhait s’appuie sur l’engagement des résidents observé tout au long de ce projet, véritable levier à saisir, d’autant plus avec un public qu’il est parfois difficile de satisfaire dans les actions éducatives et culturelles. Un projet d’atelier d’écriture de chansons est donc en construction pour cette année 2022.

Retour