Hôpital La Musse : les façades font peau neuve

Le ravalement des trois pavillons d’hospitalisation, de l’hôpital La Musse, soit près de 30 000 m2 de façade, est terminé.

Hôpital La Musse : les façades font peau neuve

Le ravalement des trois pavillons d’hospitalisation, de l’hôpital La Musse, soit près de 30 000 m2 de façade, est terminé.

Réalisés par l’entreprise DALHAIN, les travaux ont impliqué des étapes préparatoires de lavage des surfaces, traitement anti-mousse, traitement des fissures, passivation des fers, reprise des bétons éclatés, etc. Les revêtements ont ensuite été appliqués.

Débuté au second semestre 2020, le ravalement a concerné, tout d’abord, les bâtiments du pôle « soins de suite spécialisés et polyvalents » colorés de bleu.

Puis, ce sont les façades du pôle « gériatrie - oncologie et soins palliatifs » qui ont été repeintes d’une douce couleur verte.

La couleur ocre a été choisie pour le pôle médecine physique et réadaptation, dernièrement ravalé.

D’un coût de 1,64 M€, ces travaux ont duré près de deux ans, tenant compte pour leur planification et leur déroulement, en concertation avec la Préfecture de l’Eure et la Ligue de Protection des Oiseaux, de la nidification d’une colonie d’hirondelles (espèce protégée) présente chaque année sur le site.  Ainsi, les nids ne pouvant être préservés ont été compensés par l’installation de nichoirs artificiels.

Après les travaux, les hirondelles sont de retour

 

Plusieurs autres plus petits bâtiments du site hospitalier ont également été repeints.

C’est à présent au tour des pavillons d’hospitalisation de l’hôpital Villiers Saint Denis de faire peau neuve. Leur ravalement vient de débuter et devrait se terminer à la fin de l'année 2022.

A propos de l’hôpital La Musse - d’une capacité de 506 lits et places, spécialisé en soins de suite et de réadaptation (adultes et enfants), il dispose d’un plateau technique moderne et diversifié : balnéothérapie, atelier d’appareillage, centre d’équithérapie, appartement thérapeutique, simulateur de reprise à la conduite automobile, exosquelettes dédiés à la rééducation, mur d’escalade, cryothérapie, etc.

Le savoir-faire et l’expertise de ses 600 salariés se sont étendus au secteur médico-social (maison d’accueil spécialisée, service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés, plateforme de répit handicap et unité d’enseignement élémentaire autisme) et à celui de la formation (masso-kinésithérapie, ergothérapie et audioprothèse - 466 étudiants formés actuellement), activités indispensables à l’activité hospitalière pour répondre aux impératifs de continuité de la prise en charge et de transmission des savoirs.

Retour